Soins médicaux et engorgement

En temps normal, j'écris pour des entreprises internationales mais je pense que ce petit article saura être une exception à la règle. On pourra me critiquer ou ne pas être d'accord, par principe, ou parceque je gêne mais je m'en moque... Qu'est ce que la liberté d'expression ? Il s'agit du droit pour toute personne de pouvoir penser et exprimer ses opinions librement. Ce que je fais depuis la création de mon site web. Je voudrais vous faire part de ce que plusieurs personnes (comme vous et moi) vivent au quotidien et faire remonter l'information...Merci à toutes les personnes me liront et où que vous soyez !

 

Il faut parfois six à douze mois d'attente afin d'obtenir un rendez-vous avec un praticien. J'ai du me déplacer dans une autre ville et faire le voyage pour être entendue et reçue avec dignité. Un problème ophtalmologique qui "urge" et perdure ? La secrétaire que       vous aurez au téléphone (et qui n'y ait pour rien dans cette histoire) vous fera comprendre que vous êtes nombreux et que vous ne pourrez avoir de place avant un mois ! Patience oblige et la zen attitude semble de rigueur !

Une analyse de sang à faire en urgence ? Pensez à arriver tôt le matin, à l'ouverture, les files d'attente sont devenues des boulevards et même en arrivant à quinze heures (à jeun de trois heures et je tiens à le préciser) vous serez la 200ème à être passée entre les mains d'une infirmière de métier... Je vous amène, peu à peu, à comprendre (et toujours avec un peu d'humour) ce qu'est devenue notre situation quotidienne et actuelle en ce qui concerne les soins médicaux. J'assume totalement mes propos qui vous amèneront peut être à penser un peu plus à ce que peuvent vivre certaines personnes face aux problèmes qu'elles rencontrent au jour le jour et sans aucun tabou...

Une IRM cérébrale à passer ? Prenez votre réspiration et ne bougez plus, surtout, ne bougez plus ! Les rendez-vous s'enfilent "à la chaîne" et c'est la première fois que je me retrouve dans une situation pareille. Juste l'impression d'être traitée comme une boite de conserve dans une usine. Je vous passe les détails car c'est à la limite de l'acceptable et du réel. Certains se retrouveront dans mes propos et comprendront qu'il suffit de s'exprimer librement et de mettre des mots sur des situations choquantes afin de témoigner pour faire avancer les choses...Je suis juste là pour relater les faits et ne pourrais jamais, seule, déplacer des montagnes. 

Je pense surtout aux plus faibles d'entre nous et aux personnes en situation de handicap moteur (dont je fais partie) et qui se retrouvent face à "l'arrière du décor" et sans pouvoir réagir...Il ne nous restera bientôt plus qu'à accepter l'inacceptable que sera devenue la normalité des soins un peu beaucoup "à la chaîne" ! Je pèse mes mots et je retiens mon souffle... On va vers une qualité de soins qui plonge, peu à peu" vers la catastrophe ! Je tire la sonnette d'alarme avec courage, beaucoup de sujets ,comme celui ci, devraient être traités et ne le sont pas...Bureaucratie ? 

Je risque d'être un peu "cash", au niveau de mes propos, mais c'est ce que vivent, au jour le jour, des millions de gens qui demandent une résolution de cet "engorgement médical" qu'ils ne peuvent plus accepter ! Mon site web est gratuit et en général, je ne traite pas ce type de sujets...

Nous n'allons pas chez le médecin ou passer un examen (radios, scanners, etc...) comme nous nous rendons au supermarché ou chez une esthéticienne, pour certaines et la médecine n'est pas un luxe afin d'accumuler je ne sais quoi, car je vous l'avoue, je ne suis pas une experte en la matière ! Le domaine médical est une nécessité ! 

Certains, et nous sommes nombreux, dans ce cas là, se payent eux-mêmes, une mutuelle dont celle de leurs enfants... Il y a aussi beaucoup d'arnaques à la carte vitale, (dont on ne parle pas assez) qui font qu'il y a "embouteillage" au niveau des soins et à tous les niveaux. Il faudrait en "urgence" donner une priorité aux rendez-vous qui sont nécéssaires et pouvoir donner, en moins d'une semaine, de la place à ceux qui "agonisent" rééllement et souffrent.

Mes propos sont durs et je les assume complètement. Cela relève presque du "supermarché" et allez comprendre pourquoi l'on en est arrivé là ? Une boite de conserve sort d'une usine et nous allons l'acheter en magasin. Le secteur médical est sous tension et je pèse mes mots...Allons résoudre ce problème, avec la participation d'équipes spécialisées, qui en étant sur le terrain pourront trouver une solution à ce gouffre.

J'ai un handicap physique et demande que l'on se penche un peu plus sur ce sujet. J'ai mis plus de trois heures à écrire, penser et à formuler ce petit article qui demande à ce que l'on "creuse" un peu plus car la situation est devenue invivable pour tous les gens qui se retrouveront dans mes propos. Une bouteille à la mer ? Faisons changer les choses car, à mon avis, il se passe des choses qui nous échappent derrière cet "engorgement"...Merci à vous !

 

Aimée

 

Copyright texte et photos :  Aiméé/www.barcelonachinandega.fr