Rabbit Island (Japan)

Crédits photos : Aimée / www.barcelonachinandega.fr

Ōkunoshima / Rabbit Island 

Tadanoumicho, Takehara, Préfecture de Hiroshima 729-2311,

Japon

 

Site internet :  www.rabbit-island.info/en/ 

 

Il est, au Japon, un endroit complètement fou et atypique, où des lapins vivent en liberté … Partons pour le Pays du Soleil Levant !

Située à l'est d'Iroshima, Rabbit Island (l'Ile aux lapins) est une petite enclave hébergeant des centaines de lapins sauvages. Ces derniers sont habitués aux touristes, en provenance du monde entier, auprès desquels ils trouveront de la nourriture. Une boutique, située au centre de ce complexe vous approvisionnera en graines et salades fraîches.

Tous ces animaux vivent à l'air libre et l'on en décompte plus de 1 000, vivant à l'état sauvage. Okunoshima est une petite île, située à l'intérieur de la mer du Japon, au sein de la préfecture d'Iroshima.

On y trouve des campings, des chemins de raandonnées et un complexe hôtelier (National Hotel Resort). Les touristes japonais et asiatiques adorent cet endroit magique.

Un peu d'histoire ...

En 1925, l'Institut Impérial des Sciences et des Technologies de l'armée japonaise lance un programme secret afin de développer des armes chimiques.

Cet endroit a surtout été choisi, pendant la Deuxième Guerre mondiale, afin d'abriter une usine d'armes chimiques. Son éloignement stratégique, loin de capitale japonaise, a permis à cette petite enclave de rester à l'abri des regards …

On y trouve aussi des fortifications ainsi que le Musée du gaz toxique d'Ōkunoshima à Hiroshima.

Revenons-en à nos lapins !

N'essayez pas de les attrapper, vous pourriez les blesser et il n'y a pas de vétérinaires au sein de ce complexe. Recommandations restant dans la tradition japonaise.

Encore un leu inconnu, bordé par la mer du Japon et la présence de ces lapins y reste encore bien un mystère. ..

Les lapins pourraient être des descendants des lapins cobayes de l'usine de fabrication des armes chimiques et depuis ce jour leur population n'a cessée d'augmenter !

 

Aimée

 

 

Copyright texte : Aimée / www.barcelonachinandega.fr

 

Copyrights photos : Aimée / www.barcelonachinandega.fr et DR