Knedli (CZ)

Crédits photos : DR

Une boulette de päte de pomme de terre, d'oeuf et de vieux pain : c'est ainsi que l'on nomme la quenelle tchèque. D'origine autrichienne, elle est surtout populaire à Lyon, fleuron de la gastronomie française. Partons à la découverte des knedliky tchèques.

Cette recette se retrouve aussi en Bavière, en Pologne et en Italie,

dans la province de Brescia : les Mereconde ! Si vous passez par la République tchèque, n'oubliez pas d'aller les découvrir au restaurant ou chez des amis car l'histoire culinaire, cela se transmet !

Un plat basique qui se déguste aussi bien sucré que salé. Dans les supermarchés de ce petit pays, vous les trouverez sous la forme de préparations à mélanger ou encore au rayon frais. Natures ou aromatisées.

Les knedliky peuvent être découpés ou servis en tranches tout en accompagnant une bonne goulash. Pour les becs sucrés, on la prépare fourée aux airelles, aux fruits rouges tout comme aux myrtilles (Borukove knedliky), accompagnée d'une sauce au fromage blanc ou de beurre fondu avec ou sans pavot !

Les quenelles tchèques sucrées se consomment comme un plat principal et non pas en tant que dessert ! Salées, elles peuvent, selon la tradition, être farcies au lard ou à la viande fumée.

Les airelles(bruzinky) sont également nommées Airelles vigne du Mont Ida (Crête). Ces petits fruits rouges globuleux se consomment en jus (Mors), en salade, en confitures et gelées tout en accompagnant parfaitement le gibier. l C'est un petit fruit populaire se mariant avec les sauces et les knedliky tchèques.

Ce petit pays n'en a pas fini de nous étonner gastronomiquement et les knedliky font partie de leur patrimoine gastronomique que l'on retrouve à la carte de tous les restaurants ou à emporter, en temps de pandémie ! On aime les knedliky !

 

Aimée

 

Copyright texte : Aimée / wwww.barcelonachinandega.fr

 

Copyrights photos : DR