Fraudes / retraites

@DR Italia

Retraite en France, fraudes, personnes âgées, nouvelles ramifications clandestines, chiffres mensongers et cachés, le droit français au service des brigades de répressions des fraudes, il y a urgence ! Les "fausses retraites" - Tabou ?

Pensionamento in Francia, frode, anziani, nuove ramificazioni clandestine, figure false e nascoste, legge francese al servizio delle brigate di repressione delle frodi, è urgente! "False pensioni" - Tabù?

Pensionamento in Francia, Jubilados en Francia, fraude, ancianos, nuevas ramificaciones clandestinas, figuras falsas y ocultas, la ley francesa al servicio de las brigadas de represión del fraude, ¡es urgente! "Pensiones falsas" - ¿Tabú?

Retired people in France, fraud, the elderly, new clandestine ramifications, false and hidden figures, French law at the service of the fraud repression brigades, it is urgent! "False pensions" - Taboo?

フランスの退職者、詐欺、高齢者、新たな秘密の影響、偽りの隠れた人物、詐欺抑圧団に奉仕するフランスの法律、緊急です! 「偽りの年金」 - タブー?

 

Une fois n'est pas coutume, tout au milieu de ce "chaos social", voulu et pensé, j'aimerais écrire pour les français et les expatriés afin de montrer la situation actuelle au monde qui nous entoure.

Certains d'entre eux, vivent à Genève (Suisse), Bruxelles (Belgique) ou encore à Lyon et Grenoble, afin de ne citer que quelques villes clés, tout en vous faisant croire qu'ils sont retraités.

Quelle est la définition du mot retraite ? Il s'agit, en temps normal, de celui ou celle qui a cessé son activité "professionnelle".

Un actif, au bout d'un certain nombre d'années, à droit au régime de retraite, le nouvel "appel d'air" depuis les pays qui nous entourent !

J'ai osé écrire ou graver sur cette page le mot "activité professionnelle". Figurez-vous que des personnes courageuses, abandonnent le milieu du travail, après des années de labeur.

Nous vivons actuellement, en France, en région Auvergne-Rhône-Alpes, une véritable "mafia" orchestrée depuis l'internationalet touchant notre régime de retraite.

Nîmes, Valence, Clermont, Lyon, Echirolles et Grenoble sont de "véritables gruyères" et au niveau départemental, nous vivons un "sabordage social" des acquis sociaux sur notre sol.

Entre 2017 et 2018, le montant total des fraudes à la retraite est passé de 5,8 millions d'euros à 7,11 millions sur une période d'un an.

J'écoutais, tôt le matin, une radio nationale, parlant aux auditeurs et nous annonçant en direct, que les chiffres de la fraude au système de retraite, étaient presque impossibles à évaluer.

On vous prend pour des idiots, les études sont là et la réforme des retraites est annoncée par qui vous savez !

Mais l'Assurance retraite, donnant accès au parc HLM des logements sociaux, lutte contre la fraude sociale et en fait un combat majeur !

Plus de 9 000 collaborateurs de cet organisme sont formés aux signalements de suspicion de fraude mais les agents administratifs de l'Assurance de retraite sont souvent les victimes de ces mafieux, une vraie plateforme de type catalane espagnole, sauf que ces personnes agissent sur le territoire français et se voient "distribuer une pension de retraite" alors qu'ils n'ont jamais travaillé de leur vie !

Ils partent alors s'installer tranquillement à Genève (Suisse) ou dans d'autres villes, en Auvergne-Rhône-Alpes, et se la coulent douce. Pas vu, pas pris !

Ils bénéficient alors du système de santé et des acquis sociaux tout en inspirant le respect, à cause de leur âge !

Nous n'en sommes pas dupes ! Certains touchent cette retraite tout en vivant à l'étranger et ne reviennent que lorsque l'on leur demande des pièces justificatives ! Une honte !

Le département du Gard étant assez dynamique en la matière, avec près de 2000 rendez-vous, pris en 2020, afin d'établir des dossiers et plus de 5700 demandes de droits au départ à la retraite, l'activité y est aussi leur fer de lance !

Dès qu'une ville "coupe les robinets" à ces magouilles, ces petits malins plutôt âgés, n'hésitent pas à changer de région afin de recommencer ailleurs leur petite "sauce bien locale".

C'est à juste titre que les retraités nîmois manifestent régulièrement contre ce système de fraudeurs et si l'on pouvait suivre leur exemple sur Echirolles (38130) et Grenoble (38000) ce serait pas mal car les "fausses déclarations en Isère" battent des records tout en étant proches de la Suisse et de l'Italie.

Les chiffres que l'on nous cache à la radio et à la télévision sont estimés mais à condition de les chercher et de les divulguer aux français.

Les trafics dus à ce régime, s'élèvent de 60 à 80 milliards d'euros de pertes et de "business florissant".

Il faut que la Brigade de répression des fraudes à la Caisse de retraite viennent enquêter sur Echirolles (38130), Grenoble (38000), Nîmes (20000) et toute l'Auvergne-Rhône-Alpes tout en passant par Clermont, car c'est une région au "laxisme politico-électoral" et depuis l'étranger nous assistons à un appel d'air de type "eldorado catalan espagnol"!

Ces personnes âgées (hommes et femmes) font aussi, en complément, du "business de stupéfiants" tout en "collaborant" avec nos jeunes des cités.

"Argent au black" et "soins à volonté", ils ont plus de 60 ans, se baladant avec des petites sacoches tout comme les mineurs et sont bien sur "à la retraite"!

Ils inspirent la pitié et le respect alors qu'ils fraudent et sont de plus en plus nombreux à payer "cash" leurs courses au supermarché. Oui, nous avons un problème majeur avec ces anciens.

Je demande à la Caisse d'Assurance retraite sur Nîmes, Grenoble et Echirolles , tout en appelant les Brigades, d'agir et de "ratisser large" au niveau de ce gouffre financier car c'est ici que cela se passe !

Beaucoup trop de "retraité(e)s", la situation de type "gauchisme" est devenue ingérable ici et nous sommes un point de chute depuis le bout du monde.

Il y a urgence. Il faut arrêter de "jouer sur les sentiments" et de "faire pleurer dans les chaumières".

Un petit territoire montagneux en Isère, en Auvergne et des millions de fraudeurs venant y faire des prêches afin d'y attirer, telle une secte, toute la misère du monde.

Si des perquisitions sont faites au domiciles et dans les locaux de certains responsables politiques, pourquoi ne pas aller perquisitionner, avec l'accord du Préfet de région, ces "faux retraités" qui "souillent nos acquis sociaux"?

A l'heure de la "réforme des retraites", il y a urgence à "renflouer les caisses vidées par ce type de fraudes"!

Travailler plus à cause du gouffre que représente ce délit?

Qui paye chaque année pour ces malversations quand la plupart de ces personnes ne vivent pas ici ou en Suisse tout en vidant la caisse!

On ne nous donne pas les chiffres du montant de ce fléau et on parle encore et toujours de revoir nos droits à la retraite! Une aberration ! Plus de perquisitions/retraites au niveau des comptes bancaires internationaux et aux domiciles de ces personnes!

 

Aimée

 

Copyright texte :  Aimée / www.barcelonachinandega.fr

Copyrights photos : @DR/Italia